LE TOGO ET LA PHOTOGRAPHIE COLONIALE ALLEMANDE

Perspective et déconstruction du regard impérial

Accueil     Information     Interpretation     Méthode     Images déconstruites     Liens     Exercices     Publications     Biographie    



Qui faisait le filage comme une activité quotidienne?
A quelle classe sociale appartenaient ces femmes?



Le filage faisait partie des activités exclusives de la femme. La femme filait en temps de divertissement, quand elle voulait se distraire de ses activités quotidiennes de ménage. Ces femmes vivaient probablement dans un foyer polygame. La peau de bête étalée sur le sol laisse supposer qu’elles sont épouses d’un chasseur. Le filage est considéré comme une activité de passe-temps. Les veuves ou les femmes d’un certain âge qui, en général, n’ont pas de revenu fixe ou ne pouvaient plus vaquer à des activités quotidiennes difficiles telles que les travaux champêtres par exemple, filaient du coton pour gagner leur vie. Le filage fut une activés des femmes adultes au foyer ou des femmes d’un certain âge.

Leur mode d’habillement dénote leur statut social. Seules les épouses utilisaient le fichu pour couvrir la tête.

La qualité apparente des pagnes portés reflètent aussi le prestige dont pouvait jouir le mari.

La peau de bête sur laquelle reposent les pots symbolise la richesse de la famille d’une part et permet de garder propre le coton filé, d’autre part.

Les différents bijoux qu’elles portent montrent la classe sociale de la famille.

Les différentes étapes du filage sont décrites sur le site web

http://www.africancrafts.com/davilojo/ed/lesson1.htm
Photo source: www.ilissafrica.de     Nr. 101,3-3501-17     CD-Code: CD/5202/1614/0401/5202_1614_0401_0066

Contact: Kokou Azamede                                                                                                                                                                     Publié le  04.06.2013